choisir un motoculteur
choisir un motoculteur

Allié de poids pour entretenir la terre, le motoculteur permet de réduire les efforts physiques pendant le labour. C’est un outil pratique qui peut effectuer le binage et le sarclage en un seul passage sans utiliser la bêche et la pioche. Confortable et pratique, il permet de préparer le terrain rapidement et facilement sans la moindre contrainte. Ce guide vous dévoile les diverses facettes d’un motoculteur.

Qu’est-ce qu’un motoculteur ?

Souvent confondu avec la motobineuse, le motoculteur est un engin motorisé équipé d’une boîte de vitesse et de différents accessoires tels que fraises, charrue ou faucheuse. C’est une machine agricole polyvalente constituée de deux roues motrices, que l’on utilise pour labourer la terre.

Le motoculteur sert également à émietter la terre prévue pour faire un potager ou une pelouse. Il est idéal pour désherber un jardin en toute simplicité. À l’inverse de la motobineuse, cette machine travaille en profondeur, et ce, sur une surface de plus de 1000 m².

Un motoculteur embarque un moteur thermique de deux ou quatre temps, dont la puissance varie entre 5 à 8 CV. L’utilisateur peut choisir entre un moteur diesel ou essence. Il est équipé d’un guidon orientable et dispose souvent d’un contrepoids avant pour faciliter la manœuvre.

Parmi les accessoires d’un motoculteur :

  • Les fraises rotatives : elles font partie des équipements de base d’un motoculteur et permettent d’aérer, ameublir et retourner la terre facilement.
  • La charrue : elle sert à creuser des sillons dans le sol et peut être à lame simple ou double dans le cas d’une charrue barbant. La charrue vigneronne à lame inclinable est optionnelle.
  • Le volet arrière : très pratique et sécuritaire, cet accessoire permet de vous protéger des projections de divers débris.
  • La faucheuse : elle permet d’ôter facilement les mauvaises herbes.

Quels sont les critères pour choisir un motoculteur ?

Le choix d’un motoculteur dépend de la surface de terrain que vous voulez exploiter et de vos besoins. Toutefois, voici quelques critères à prendre en compte :

  • La motorisation en fonction du terrain

Le choix d’un motoculteur dépend essentiellement de la surface du terrain à travailler. Orientez votre choix vers un modèle adapté à la surface de votre propriété. Un motoculteur doté d’un moteur de 3 CV suffit amplement pour les surfaces de moins de 1000 m2. En revanche, pour un potager dont la surface est comprise entre 1000 et 2000 m2, privilégiez un modèle de 5 CV.

  • Le nombre de fraises et la profondeur de labour

Afin de préparer convenablement votre sol, choisissez un modèle correspondant à la profondeur de labourage que vous souhaitez effectuer. Pour cela, vérifiez le nombre de fraises nécessaires à vos besoins, sachant que bon nombre de modèles peuvent travailler sur une profondeur de 15 à 60 mètres. En outre, il existe des modèles à 6 fraises qui sont plus efficaces pour effectuer un labour de 50 à 80 cm de profondeur.

  • Les disques protège-plante

Disponibles sur certains modèles de motoculteur, les disques protège-plantes protègent les bordures contre les fausses manœuvres. Ces dispositifs vous évitent ainsi l’arrachage involontaire des végétaux, ce qui est très pratique pour les paysagistes spécialisés dans les espaces verts.

PARTAGER