jardinier avec motoculteur
le motoculteur permet de travailler et d’entretenir les sols pour la culture.

Avant les plantations et les semis qui vont permettre d’oxygéner la terre de votre jardin et favoriser l’enracinement, il faut que celle-ci soit bien aérée. Mais c’est un travail qui nécessite de gros efforts physiques. D’où l’intérêt du motoculteur (l’un des principaux outils indispensables au jardinier) qui permet de travailler et d’entretenir les sols pour la culture. Quels sont ces avantages ? On vous aide à y voir plus clair dans la suite de cet article.

Les différents types de motoculteurs

Avant toute chose, il est important de souligner qu’en fonction de certains critères, on peut parler soit de motobineuse, soit de motoculteur. Il s’agit notamment de la puissance et des équipements de la machine ainsi que de la largeur de travail et de la profondeur de pénétration dans le sol. En ce qui concerne les motoculteurs, on en distingue 3 principaux types (retrouvez ici une sélection de motoculteurs) :

  • le motoculteur multifonction
  • le petit motoculteur
  • le motoculteur à soc.

Le premier type se distingue par sa polyvalence et on peut donc l’utiliser à la fois comme faucheuse, débroussailleuse, déneigeuse… Pour cela, la machine est composée d’une cellule motrice (motorisation, propulsion, guidon, prise de force sur laquelle on retrouve différents outils) et de plusieurs accessoires.

En ce qui concerne le petit motoculteur, son rôle est pratiquement le même que celui d’une motobineuse. La principale différence se situe au niveau de la façon dont la machine, au cours du travail, se comporte sur le sol. En effet, le petit motoculteur repose sur le sol, progresse grâce à deux roues motrices et il est possible de l’équiper de fraises. Par ailleurs, en fonction de sa puissance il est en mesure de tracter certains outils non rotatifs comme une remorque.

Enfin, le motoculteur à soc, encore appelé motoculteur porte-outils, est le seul qui grâce à son soc permet vraiment de labourer la terre en la retournant. Pour cela, il est équipé d’un porte-outils entraîné par un moteur via une transmission.

Quels sont les avantages ?

Comme souligné un peu plus haut, le motoculteur et la motobineuse sont des outils de jardinage indispensables pour le travail de la terre ; et ce surtout avant la mise en culture. Cela participe en effet à l’aération du sol et à l’oxygénation de la terre, à empêcher que les mauvaises herbes ne repoussent, à favoriser l’enracinement en décompactant le sol et en rendant celui-ci plus perméable à l’eau.

Les avantages à utiliser un motoculteur ne concernent pas que la terre, puisqu’en utilisant cet outil va éviter au jardinier un travail manuel pénible et physiquement coriace. En fonction de sa puissance, il sera en mesure à la fois de sarcler, de biner et de labourer, mais aussi d’émietter la terre juste après le premier passage. L’autre atout avec cet engin réside dans le fait qu’il dispose d’assez de puissance pour travailler sur une terre humide. Comme vous l’aurez compris, grâce à un motoculteur, plus besoin d’effectuer soi-même le travail manuel à la bêche ; ce qui facilite la vie au jardinier.

Bien choisir un motoculteur pour son jardin

Si la principale fonction des motoculteurs est de labourer, il faut souligner que leurs caractéristiques intrinsèques ne sont pas les mêmes d’un modèle à un autre. Cela peut également varier en fonction de la surface de travail pour laquelle ils ont été conçus ou encore du niveau de confort qu’ils peuvent offrir à l’utilisateur. Il est donc important de prendre en compte certains critères avant de faire son choix de motoculteur.

La motorisation

Ici, il faut que vous ayez une idée de la qualité du sol que vous souhaitez travailler, car plus celui-ci sera dur à travailler, plus il nécessitera une motorisation puissante. À cet effet, nous vous conseillons de privilégier des moteurs de fabricants connus dans le secteur. Cela vous donne le gage d’une fiabilité et la possibilité de facilement faire entretenir et réparer votre machine.

Pour ce qui est de la puissance du moteur, comme nous vous le disions, il faut qu’elle soit adaptée à la manière dont vous comptez utiliser l’engin. Par exemple, pour des labours superficiels vous pouvez opter pour des moteurs offrant une puissance de 3 à 4 cv (125 – 150 cc). Par contre avec un grand potager de 1 000 à 2 000 m², par exemple, il faudra que la puissance du moteur soit d’au moins 5 cv (plus de 160 cc).

Enfin, il est important de prendre en compte la vitesse de rotation des fraises : 200 trs/min sont suffisants pour obtenir excellent travail d’émiettement.

Le nombre de fraises et la largeur de travail

Le nombre de fraises a une influence générale sur la largeur du travail. En fonction de la surface totale à travailler, vous pourrez par exemple opter pour un gros motoculteur qui peut retourner une bande de 80 cm en une seule passe. De ce fait, avec une machine avec un nombre élevé de fraises avec une petite largeur est garantie d’une terre bien émiettée.

Toujours en ce qui concerne les fraises, il faudra en outre prendre en compte leur diamètre, puisque c’est ce facteur qui va déterminer la profondeur de travail de votre motoculteur. Autrement dit, plus la valeur du diamètre est élevée, plus les fraises seront en mesure de pénétrer l’épaisseur du sol.

Les disques protège-plantes

Tout d’abord, les disques protège-plantes sont des accessoires qu’on retrouve de part et d’autre sur certains modèles de motoculteurs. Vu qu’un jardin est rarement une surface plate sans obstacle, leur rôle est de protéger les massifs et les bordures contre de fausses manœuvres. Par ailleurs, cela protège également les végétaux contre un arrachage non désiré et permet une délimitation nette en largeur de la zone travaillée.

Le volet arrière

Il s’agit d’un autre accessoire important qui vous facilitera le travail avec votre motoculteur. En effet, le volet arrière protège contre les projections de cailloux ou de débris. Aussi, grâce à ses « raisses » arrière, il permet d’obtenir une très bonne finition.

Marche arrière et marche avant

Vérifiez que le modèle pour lequel vous avez opté dispose de cette option. Si elle est présente, elle vous facilitera la tâche dans certaines manœuvres comme les demi-tours et les blocages.

La roue de transport

Comme vous pouvez vous en douter, avoir un motoculteur équipé d’une roue de transport vous permettra de déplacer assez facilement une fois le moteur éteint.