Il existe au moins deux critères importants à respecter pour les propriétaires de maison : l’esthétisme et les performances énergétiques de l’habitat. Si les deux points semblent ne rien à voir l’un avec l’autre, des concepteurs malins ont créé l’accessoire idéal pour concilier les deux : les toitures végétales. Petit tour d’horizon dans cet article !

1. Les avantages esthétiques de la toiture végétalisée

Comme son nom l’indique, une toiture végétalisée est une toiture sur laquelle on pose des végétaux. D’un point de vue purement esthétique, ce processus a le mérite de faire l’effort d’intégrer un maximum la construction dans son environnement. L’effet « bloc de pierre » est atténué, la maison ou le bâtiment s’intègrent davantage dans un milieu moins urbanisé, et les milieux urbains retrouvent un peu de nature. Lorsque les habitants ou les employés lèvent la tête vers leur toit végétal, leur confort visuel s’en trouve amélioré, par rapport à un toit plus classique en pierre ou en tuiles.

2. Améliorer les performances énergétiques grâce au toit végétal

Grâce à l’herbe présente sur le toit, les bâtiments et habitations profitent pendant l’été d’une fraîcheur agréable et reposante. La température sera constamment abaissée par les toitures végétalisées. 

Pour les constructions situées dans les zones où peuvent sévir de fortes et/ou régulières précipitations, le toit végétal joue le rôle de « désengorgeur ». Il retient l’eau de pluie et empêche cette dernière de saturer les canalisations, les gouttières et les toits de tuiles. 

Côté confort, pour les employés, on remarque également une amélioration de l’isolation acoustique du toit. Et cela paraît logique : en cas de pluie, les gouttes ne tombent plus directement sur la toiture en métal, mais sur un tapis de végétation. 

Les toitures végétalisées permettent de mieux harmoniser le mode de vie des êtres humains et les besoins de la nature. Elles œuvrent directement à la préservation de l’environnement tout en augmentant le « bien vivre » des résidents et des salariés.