prêts immobiliers pour retraités
la retraite ne constitue en aucun cas un frein à l’obtention d’un prêt immobilier.

Les jeunes actifs ont plus de chance d’obtenir un prêt immobilier contrairement aux personnes retraitées. Et pour cause, les banques évitent de prendre plus de risques compte tenu de l’âge avancé ainsi que des baisses de revenus de ces derniers. Pourtant, il existe bien des établissements qui octroient des prêts immobiliers aux retraités même si les conditions sont légèrement différentes de celles générales. Plus de détails dans la suite de cet article.

Le prêt immobilier pour retraité

Depuis quelques années, le nombre de demandeurs de plus de 50 ans de prêt immobilier a considérablement augmenté. Cela s’explique par le fait que ces séniors cherchent, à ce stade de leur vie, à avoir un patrimoine immobilier et se préparer une belle retraite. Généralement, les demandes se font quelque temps avant la retraite, parce qu’à cette période les revenus sont assez importants. Cela permet en effet un remboursement plus rapide et une durée de la dette limitée. Toutefois, lorsque la retraite est effective, il est prévu un système de crédits à pallier pour aider à diminuer le montant des mensualités. C’est le cas en souscrivant un crédit chez Vousfinancer, une référence des courtiers en crédit.

Souscrire un crédit immobilier en tant que retraité n’est donc pas impossible, surtout que cela constitue une très bonne clientèle pour les institutions bancaires du fait des avoirs et assurances de ces séniors. Cependant, un léger problème lié à l’assurance emprunteur se pose dans la plupart des cas.

L’assurance emprunteur : un obstacle au crédit immobilier des retraités

Comme souligné un peu plus haut, la retraite ne constitue en aucun cas un frein à l’obtention d’un prêt immobilier. Mais c’est l’âge avancé qui complique les choses pour l’assurance emprunteur. La couverture de l’emprunteur est limitée à 75 ans, mais l’âge de fin de prêt peut s’étendre jusqu’à 95 ans. Il existe à cet effet une possibilité pour l’emprunteur de choisir un contrat d’assurance emprunteur délégué.

Par ailleurs pour les séniors, l’assurance emprunteur se limite à la garantie décès du retraité, généralement limité aux 90 ans. Cela implique souvent des examens médicaux très poussés comme des examens sanguins ou des électrocardiogrammes qui peuvent retarder le processus de l’obtention du crédit parfois.

Le coût de l’assurance emprunteur plus élevé chez les retraités

L’assurance des séniors est forcément différente de celle des jeunes actifs. Même si le montant dépend du profil ainsi que des antécédents médicaux, il faut noter que les montants de bases sont assez exorbitants. Ils peuvent varier en fonction de la banque, le groupe ou le cabinet :

  • la Société Générale, par exemple, propose une assurance allant jusqu’à 1,75 % pour les séniors
  • pour la BAO un taux de 1,31 % est appliqué aux personnes âgées de 66 ans et plus avec une couverture limitée à la garantie décès
  • la Banque Postale propose par contre un taux de 0, 78 % pour les séniors.

Comment échapper à ces coûts ?

La meilleure chose à faire pour éviter les coûts très élevés proposés pour l’assurance emprunteur est de passer par une assurance individuelle. Cette option est plus simple avec des taux d’environ 0,70 % pour les séniors sur un prêt de 200 000 euros par exemple et d’une durée non négligeable.

Il faut noter par ailleurs que ces assurances individuelles sont aussi faciles d’accès, car disponibles en ligne.