isoler le sol de vos locaux professionnels

Le froid se fait ressentir jusqu’à l’intérieur des bâtiments de vos clients et il est possible de réduire l’impact de faibles températures sur la chaleur des bureaux ou locaux professionnels. Il existe différentes techniques qui favorisent un plus grand confort et la protection de vos locaux professionnels contre le froid de l’extérieur. On vous explique tout cela pour que vous puissiez opter pour la meilleure solution !

Pourquoi isoler le sol ?

On pense souvent à isoler les murs ou les combles d’un bâtiment, mais il est aussi important de porter une attention particulière à l’isolation thermique des sols. En effectuant ces travaux d’isolation, les clients peuvent réduire de 7 à 10 % les pertes énergétiques. Afin de pouvoir engager ces travaux dans les meilleures conditions, il est possible de faire une demande d’aide auprès de l’État pour faciliter la rénovation énergétique.

L’isolation par le sol contribue à un meilleur confort tout au long de l’hiver, et permet dans une certaine mesure de garantir la fraîcheur durant les grandes périodes de canicules. De plus, en isolant le sol, notamment pour un plancher d’étage, les propriétaires ou gérants d’entreprise bénéficient également d’une isolation phonique qui apporte calme et silence pour travailler dans de bonnes conditions. C’est un acte durable et qui entre dans une démarche de développement durable respectueuse de l’environnement.

Locaux professionnels

Les différentes techniques pour isoler le sol

Tous les bâtiments ne sont pas bâtis de la même manière. Il existe donc des techniques variées afin de pallier les problèmes de pertes énergétiques.

  • Si le sol est posé sur un vide sanitaire : le sol est isolé de la terre par ce vide sanitaire, mais il reste froid. Il est alors possible d’isoler l’espace sous la dalle du bâtiment avec un matériau isolant.
  • Si le sol est en contact avec une cave : avec une cave pas ou mal chauffée, il est judicieux de plaquer un isolant thermique sur le plafond de la cave. Choisissez un matériau prévu pour les zones humides qui ne risque pas d’être colonisé par les champignons pouvant se développer avec l’humidité ambiante de la cave. Et habillez avec des plaques de plâtre, afin d’éviter la chute de particules et de rendre votre plafond plus propre.
  • Si le sol est sur terre-plein : le bâtiment bénéficie d’une isolation naturelle avec l’inertie du sol, mais vous avez possibilité d’ajouter une couche d’isolant directement sur le sol. Il n’est pas nécessaire d’ajouter une couche très importante d’isolant. Il existe des matériaux très efficaces en fines couches à placer sur le sol et à recouvrir d’un plancher ou d’un vinyle.
  • Si le bâtiment est en construction : optez pour une chape isolante constituée dans un matériau spécifique qui isolera correctement le bâtiment.

N’hésitez pas à exposer les différentes techniques à votre client, en lui expliquant les avantages et les inconvénients de chaque solution afin qu’il puisse faire le bon choix pour les bâtiments professionnels.