À première vue, cultiver un jardin potager en appartement semble irréaliste, voire fantaisiste. Pourtant, grâce aux avancées techniques de la culture hors-sol acquises par le maraichage industriel, il est maintenant possible de s’équiper facilement avec du matériel spécialement conçu pour les cultures indoor. Comment faire pousser des fruits et des légumes chez soi ? Est-il possible de réellement se nourrir avec un potager d’appartement ? Comment s’équiper ? Toutes les réponses dans cet article.

Comment créer un petit potager indoor chez soi ?

L’équipement de base pour réaliser un jardin d’intérieur est composé d’éclairages, de systèmes d’arrosage ou d’hydroponie, tout dépend de vos choix culturaux. Pour mieux cibler vos besoins et bien vous représenter le type d’équipement que vous allez utiliser, rendez-vous sur un site spécialisé : vous trouverez toutes les informations de prix et de fonctionnement. 

Le fonctionnement d’une culture hydroponique est simple car dans cette technique de production hors-sol, pas besoin de terre : les racines des plantes cultivées plongent dans un liquide nutritif. Pour une pièce peu éclairée par le soleil, des lampes spéciales sont nécessaires et augmentent les rendements de vos plantes.

L’autonomie alimentaire de salon : une utopie réalisable ?

Un potager d’appartement peut-il vous permettre de vivre en autarcie ? Quelle est la dimension idéale des cultures pour être autosuffisant en légumes toute l’année ? Tout dépend du nombre de personne que vous devez nourrir : pour des cultures à plat, il faut entre 100 et 200 mètres carrés de plantations par personne. Si vous vivez seul dans un loft, il est possible de relever le défi. Avec des plantations hors-sol, il est possible de réduire la surface des cultures par 4 ou plus, en empilant les cultures : vous cultivez sur des étagères ou des jardins suspendus. Si vous disposez d’une véranda, il est possible d’intensifier la production.

Si tous les rêves sont possibles, dans la réalité, les personnes qui réalisent des petites cultures potagères indoor concentrent leurs efforts sur des plantes à forte valeur ajoutée pour amortir les coûts de production : petites salades gouttues, tomates, fraises ou plantes aromatique.