pret travaux

Que vous souhaitiez rénover, agrandir ou optimiser le confort et l’équipement de votre logement, la souscription d’un crédit travaux s’avère une alternative intéressante. En plus de vous éviter de puiser dans votre épargne, cette solution de financement vous permet de réaliser rapidement votre projet sans devoir à hypothéquer votre maison ni de fournir des garanties. Encore faut-il savoir quels types de travaux sont concernés et comment sélectionner le meilleur crédit travaux parmi les différentes offres disponibles sur le marché. Explications.

Quels sont les travaux éligibles à un crédit ?

Destiné aux particuliers, le prêt travaux est un crédit à la consommation tout comme les autres, à quelque différence près qu’il est affecté à des travaux comme :

  • L’aménagement : installation d’une piscine, de fenêtre à double vitrage…
  • La rénovation : énergétique, toiture…
  • L’agrandissement : étage, véranda, garage…
  • L’entretien : plomberie, électricité, menuiserie…
  • L’équipement : renouvellement de l’électroménager…
  • La décoration : peinture des murs, tapisserie…

Contrairement aux idées reçues, le crédit travaux n’est pas dédié uniquement aux gros travaux. Il vous permet en effet de financer de petits travaux, d’acheter du matériel ou encore d’assurer les frais des prestations des professionnels qui interviennent dans la réalisation du projet : plombier, menuisier, couvreur, etc.

Il existe aujourd’hui plusieurs plateformes spécialisées qui vous aident à trouver rapidement la meilleure offre de prêt travaux comme https://www.credit-pas-cher.biz/.

Les prêts travaux aidés par l’État

Afin de permettre aux ménages modestes de réaliser leurs travaux, le gouvernement a mis en place des crédits dont les taux d’emprunt sont très avantageux, voire nuls dans certains cas :

  • Les crédits travaux destinés à la transition énergétique : ce type de prêt est accordé aux foyers souhaitant réduire leur consommation d’énergie.
  • Les prêts d’accession sociale (PAS) : comme leur nom l’indique, ils sont octroyés selon des critères sociaux bien définis et permettent le financement de travaux d’économie énergétique de plus de 4 000€.
  • L’éco-PTZ : accordé aux propriétaires d’une maison individuelle construite avant 1990, ce type de prêt sans taux d’intérêt permet d’emprunter jusqu’à 30 000€.

Outre ces quelques exemples, vous pouvez également recouvrir au Crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE) ou le prêt de l’ANAH.

Choisir un crédit travaux : se poser les bonnes questions

Compte tenu de la diversité de l’offre de crédits travaux proposée par les établissements bancaires actuels, il n’est pas toujours évident de faire son choix. Avant de vous tourner vers le premier contrat venu, il est plus judicieux de vous poser les bonnes questions. Pour ce faire :

  • Définissez l’envergure et l’objectif des travaux à entreprendre : réduction de votre consommation énergétique, mise aux normes, optimisation de votre cadre de vie…
  • Effectuez plusieurs devis pour évaluer le coût des travaux ;
  • Estimez votre capacité d’emprunt : votre taux d’endettement est limité à 33% ;
  • Déterminez les conséquences des mensualités sur votre budget familial.

Souscrire un prêt travaux : comparer les offres

Avant la souscription à un prêt travaux, il est vivement recommandé de comparer les offres sur le marché en faisant jouer la concurrence. Cette démarche vous permet d’étudier les conditions d’octroi et le coût total de chaque crédit, intérêts compris. Pour ce faire, sollicitez le plus d’acteurs possible :

  • Analysez les offres de votre banque ;
  • Contactez d’autres organismes spécialisés : Caisse d’Allocations Familiales, ANAH…
  • Consultez des comparateurs en ligne comme CreditPasCher.