investir en LMNP
investir en LMNP

Avec les taux immobiliers qui poursuivent leur tendance baissière, l’investissement immobilier est un gage de sérénité pour les particuliers, notamment ceux qui préparent leur retraite. Parmi les placements les plus appréciés des Français, l’investissement en meublé s’accompagne de son lot d’avantages : demande croissante, fiscalité attractive, loyer élevé… Tour d’horizon des éléments clés à retenir sur l’investissement en LMNP.

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

Il est possible de faire l’acquisition d’une propriété tout en jouissant de certains avantages grâce au statut Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP).

Pour être éligibles à ce statut, les propriétaires devront mettre à la disposition de leurs locataires un logement bien équipé : meuble et électroménagers entre autres.

Pour faciliter la gestion de sa propriété et éviter les pertes de temps, le propriétaire peut faire appel à un professionnel.

Dans le détail, ce type de bail peut être renouvelé tous les 10 à 12 ans. Au fil du temps, le propriétaire pourra apporter des modifications sur les termes du contrat de location s’il le souhaite.

Visitez ce site pour avoir des informations supplémentaires concernant l’investissement en LMNP.

Investir en LMNP : un retour sur investissement assuré

Le statut de LMNP se présente comme une solution intéressante pour les particuliers qui souhaitent investir dans la pierre sans forcément posséder un bien quelconque. Concrètement, les bailleurs disposent de deux options :

  • Mettre en location une partie de leur bien ;
  • Investir dans une résidence de services.

Pour ceux qui souhaitent acquérir un bien pour le mettre en location, la souscription d’un crédit immobilier facilite le financement du projet. Grâce aux loyers mensuels, les mensualités du prêt seront rapidement amorties. En effet, les prix de location des biens meublés sont 20% plus chers que les biens loués nus.

Investissement en LMNP : une fiscalité avantageuse

Les avantages fiscaux sont les premiers attraits de la location meublée. Les revenus issus de la location du bien sont considérés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Puisqu’il s’agit de statut de microentreprise, la location meublée peut être soumise à deux types d’imposition attrayants :

  • Le micro-BIC : c’est un régime sur lequel seuls 50% des revenus locatifs sont imposés ;
  • Le régime réel : il permet de déduire du loyer toutes les charges, notamment les meubles et tous les appareils électroménagers que le propriétaire avait investis.

Le choix entre ces deux types d’imposition repose sur le montant du loyer annuel. Pour le micro-BIC le plafond est de 70 000€, contre 238 000€ pour le régime réel.