Pour encourager l’investissement dans le neuf, le gouvernement français a mis en place plein de programmes d’aide au logement. Ces programmes qui se présentent sous forme de crédit immobilier visent à subventionner l’achat d’un local à usage d’habitation. Parmi eux, le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt accession sociale (PAS), le prêt épargne logement (PEL) et le prêt action logement (PAL) brillent par leurs nombreux avantages. Grâce à ces aides, l’accès à la propriété devient de plus en plus facile. 

Le PTZ, un programme d’aide aux primo-accédant

On appelle primo-accédant tout particulier qui décide d’acquérir son premier bien immobilier en vue d’en faire une résidence principale. En France, un programme d’accès au logement a été spécialement mis en place pour permettre à toute personne qui remplit ces conditions de disposer de son propre bien immobilier. Ainsi, le prêt à taux zéro (PTZ) se présente sous forme d’aide qui s’adresse à une catégorie sociale. 

Pour jouir de ce financement, le primo-accédant doit obligatoirement investir dans un logement de type neuf. Un autre détail à ne surtout pas perdre de vu, c’est que certaines zones sont également éligibles à cette subvention. Pour l’acquisition d’un appartement neuf, le bénéficiaire de ce genre d’aide au logement doit être un jeune qui est encore en activité.

Le prêt accession sociale, un complément du PTZ

En France, les primo-accédant qui n’ont pas assez de moyens peuvent bénéficier d’un programme d’aide exclusif appelé prêt accession sociale. Notez cependant que les conditions d’acquisition du PAS sont très strictes. C’est une sorte de subvention qui vient en complément au prêt à taux zéro et son montant n’est pas figé puisqu’il sera déterminé en fonction de la situation financière du bénéficiaire. 

Le prêt accession sociale est un programme très avantageux qui permet de jouir d’un premier bien immobilier avec cuisine et plein d’autres pièces, sans pour autant se ruiner.