types de beton

Le béton présente plusieurs avantages qui le mettent au cœur des constructions : bâtiments résidentiels, écoles, ponts, barrages, etc. Il est également utilisé pour traiter les eaux usées. Le béton est un matériau durable et ne nécessite pas pour autant un entretien particulier. Tous ces atouts ajoutés à sa solidité font de lui l’un des matériaux les plus rentables dans le BTP. Il peut prendre plusieurs formes en fonction de la nature des travaux.

Le béton drainant

Il doit son nom à ses ouvertures ressemblant à de petits trous qui caractérisent sa structure, et qui permettent l’infiltration dans le sol, de l’eau de pluie et de ruissellement. Il est fortement poreux, contrairement au béton classique. Outre cette capacité spécifique, les bétons drainants tels que ceux proposés sur beton-deco.lafarge.fr sont reconnus écologiques, parce qu’ils ne contiennent pas de produits polluants comme l’huile pouvant souiller des eaux voisines.

L’un des plus grands avantages de ce béton est de solutionner le problème d’imperméabilité des sols, consolidé par l’urbanisation grandissante des villes. De par ses vides, il permet aux eaux pluviales et de ruissellement de reprendre leur cycle de vie naturel. Une gestion immédiate des eaux renforce l’utilité du béton drainant pendant les périodes de pluies abondantes et d’intempéries exceptionnelles.

differents types de beton

Le béton fibré

Sa structure est faite de ciment et de fibres qui lui donnent un aspect mécanique et augmente sa durée de vie. La présence des fibres constitue une solution contre d’éventuelles fissurations du béton. Étant composite, le béton fibré est un matériau connu pour ses performances, lesquelles peuvent être rehaussées encore par la qualité et la composition des fibres.

Grâce à cette incorporation, le béton fibré présente de nombreux atouts qui justifient son application dans plusieurs travaux : voussoirs, dalles, travaux routiers, génie civil, etc. Il peut être utilisé sous diverses formes :

  • béton préfabriqué : dans la réalisation de fosses septiques, de voussoirs, de cuves, de panneaux de clôture, etc. ;
  • coulé en place : pour des travaux de dallages notamment de planchers chauffants, de parking et chaussées, dalles de maisons individuelles, etc. ;
  • projeté : en cas de soutènement de certaines installations telles que les cavités, les tunnels, mais aussi pour stabiliser et revêtir les excavations ;
  • mortier : sous cette forme, il est utilisé pour faire du scellement ou de l’isolation.

Le béton désactivé

Il se distingue d’un béton normal de par sa présentation ; en laissant apparaître les granulats qui le composent (cailloux, galets, graviers, sable). Le béton désactivé s’identifie par son esthétique, qu’il doit justement à ses granulats visibles. Ces matériaux lui offrent aussi la solidité qu’on lui connait.

Il est également antidérapant grâce à ses granulats et n’a besoin d’aucun revêtement supplémentaire. C’est en cela qu’il est considéré comme économique, même s’il coûte plus cher à l’achat que le béton traditionnel. De par sa composition, le béton désactivé est adapté aux personnes à mobilité réduite.

À quelques détails près le béton bouchardé est similaire au béton désactivé, notamment en ce qui concerne l’antidérapant et surtout l’esthétique. Néanmoins, au niveau du rendu, le bouchardage se distingue de la désactivation en offrant une surface sans relief, sans pour autant perdre son action antidérapante. Le béton bouchardé se rapproche davantage de la pierre taillée.

Le béton précontraint

Le béton en précontrainte est un béton soumis à un niveau de compression qui le prépare à supporter les tractions futures qu’il pourrait subir. L’intensité choisie lors de l’exécution de la précontrainte dépend de celle des tractions envisagées sur l’ouvrage. Ainsi, la première compression mise en œuvre sur le béton lui permettra de résister à ses sollicitations futures.

Pour ce faire, les poutres sont comprimées à l’aide de câbles maintenus sous forte tension. Ensuite, la tension des câbles est transmise au béton par un certain nombre de dispositifs adaptés, en l’occurrence les plaques métalliques percées, les vérins hydrauliques ou encore des cônes d’ancrage.

Le béton haute performance

Il se distingue par de nombreux atouts notamment sa résistance à la compression qui est au-dessus de 50 MPa. Sur le plan mécanique, le béton haute performance est exceptionnel. Il possède également une durée de vies accrue et une faible porosité. Désigné sous l’abréviation BHP, il est apparu dans les années 1980.

Sa résistance est due à sa composition essentiellement caractérisée par un faible pourcentage de vides. La granulométrie du BHP est assurée par des particules fines qui comblent les vides. En dehors des autres principes qui le composent comme la faible teneur en eau et le type de ciment utilisé, ce sont des additifs comme les laitiers de haut-fourneau qui le rendent très compact.

PARTAGER